LUTTER CONTRE VOS EFFETS D’EPUISEMENT

17 avril 2020
PRÉSERVER SA SANTE

La fatigue est un mal répandu. Nous sommes tous peu ou prou, fatigués d’être fatigué… Les plantes donnent d’excellents résultats pour quitter cet état de fatigue continu.

Parfois, il ne s’agit de rien du tout et fort heureusement, c’est le cas le plus souvent. On est allé au-delà des limites du raisonnable, on a trop tiré sur la corde… Mais parfois aussi la fatigue est le premier signe d’une maladie plus grave. D’où la nécessité de toujours consulter en cas de fatigue persistante.

Les éternels fatigués ne trouvent que peu de secours auprès de la médecine classique. On leur prescrit des vitamines synthétiques, quelques remontants modestes. Au moindre soupçon de tristesse, les antidépresseurs seront administrés comme un vrai « coup de fouet ».

Les plantes à votre secours

Les plantes sont là qui vont s’adapter à bien des situations. En cas de surmenage et fatigue passagère, vous avez besoin d’un bon stimulant.

Le kola est alors la plante qu’il vous faut. Le kolatier est un arbre cultivé en Côte d’Ivoire et au Nigeria. Ce sont les graines dites « noix » qui sont actives. Les Africains la consomment depuis des siècles. L’analyse a révélé la présence d’alcaloïdes stimulants, caféine, théobromine, combinés à des tanins. Libérés dans l’organisme progressivement, ils évitent les à-coups brutaux.

En période d’examen, de concours, en appoint diététique pour le sport la spiruline est conseillée. Cette minuscule algue bleue pousse dans les eaux chaudes du lac Tchad. Elle est riche en protéines, plus de 55% de son poids. Elle augmente la masse musculaire et tonifie les cellules grises du cerveau.

Le ginseng enfin est un adaptogène défatigant qui adapte vos forces aux nécessités de votre travail.

La gelée royale permet une meilleure oxygénation des tissus et notamment du cerveau. Elle renforce le terrain dans la lutte contre les agressions de toutes sortes et retarde les effets du vieillissement en général. Elle incite la moelle osseuse à produire des globules rouges. L’adulte en bonne santé y trouvera un renfort dans sa recherche d’un meilleur rendement physique, intellectuel et sexuel. De plus elle développe une efficacité antibiotique très puissante et à des taux très élevés elle devient antivirale contre certains cas de grippe.

Fatigue féminine : pensez à doser le fer !

Un quart des françaises entre l’âge de la puberté et celui de la ménopause manque de fer, un déficit à l’origine d’une fatigue persistante s’il n’est pas corrigé.

Il suffit souvent de consommer des aliments riches en fer (boudin, foie, – y compris le foie gras !- ) pour voir l’énergie revenir.

Mais le médecin pourra aussi vous prescrire un médicament à base de fer. Celui-ci doit être pris loin des repas pour éviter des réactions indésirables entre le fer libre et les aliments.

Chez l’homme un manque de fer est rarement l’origine de fatigue, sauf dans le cas d’un saignement occulte (ulcère à l’estomac, maladie intestinale…).

Hey, vous avez aimé cet article ? Pourquoi ne pas le partager autour de vous ?

Related Posts