NOURRIR VOS ARTICULATIONS EN FAISANT VOTRE MARCHE

17 avril 2020
PRÉSERVER SA SANTE

La manière dont vous vous alimentez joue un rôle important dans l’équilibre général de votre santé et le maintien en bon état de vos articulations. Nous sommes ce que nous mangeons !

Quelques règles de bon sens doivent être respectées. Trop de viande, trop de sucre, trop d’alcool vous rendent raide, ankylosé et augmentent vos douleurs. Tout rhumatisant a intérêt à être plus végétarien que carnivore, plus poisson que viande.

N’oubliez-pas : la santé est dans votre assiette. Consommez des aliments « soleil », des aliments jeunesse par les vitamines et les oligo-éléments qu’ils renferment.

Certains légumes vous aideront à combattre vos rhumatismes. Ils seront à la base de votre régime. Glissez-les dans votre panier en faisant votre marché.

La meilleure manière de les accommoder est de les consommer crus en salade, soit à la vapeur. Vous bénéficiez ainsi de l’apport en sels minéraux, vitamines et fibres nécessaires à la régularité de votre intestin et à l’assimilation du calcium. Vous pouvez aussi préparer au mixer des jus frais à prendre en apéritif ou le matin au réveil. Un bon verre de jus de carotte est excellent à tout point de vue en drainage général.

Parmi tous les légumes offerts à l’étal du marché, quatre sont à privilégier : le céleri, le chou, la tomate et l’ail.

Le céleri a des feuilles et des racines riches en vitamines du groupe B et en sels minéraux. C’est un tonique apéritif. Son jus préparé au mixer est fortifiant et antirhumatismal. Un verre avant le repas ouvre l’appétit et stimule la digestion.

Le chou est riche en vitamine C qui lui confère de nettes propriétés antiscorbutiques et en vitamine K, qui renforce les os. Comme la plupart des crucifères, il contient une essence sulfurée qui le rend antiseptique et révulsif. A titre anti-arthrosique, il doit être consommé en jus frais, un grand verre par jour, en sachant que le chou rouge est plus actif que le chou blanc.

Enfin, sur le plan diététique, n’oublions pas les vertus de la choucroute, consommée sans charcuterie. A conditions de ne pas être trop salé, elle drainera superbement reins et articulations en faisant baisser l’acide urique et la créatinine.

La tomate est intéressante par son lycopène et ses pigments caroténoïdes antioxydants. Le jus de tomate est rafraichissant et sain, éliminateur d’acide urique. Consommez-en un grand verre par jour. Il protègera vos cartilages, mais aussi vos artères.

L’ail est un remarquable diurétique. Il multiplie par deux la quantité d’urine émise. Sa saveur piquante et l’irritation qu’il déclenche est due à une essence sulfurée à base d’alliacine soufrée qui est elle-même antiseptique. L’ail est riche en potassium, en oligo-éléments, en vitamine et en iode. Haché, coupé en rondelles l’ail accompagnera toutes vos salades. En facilitant la circulation, il maintien en bon état les articulations.

Beaucoup d’autres légumes sont utiles pour drainer les terrains arthrosiques. Retenez que la carotte, la laitue, la mâche, le topinambour et les salsifis sont bons pour vos articulations et qu’il serait dommage de s’en priver !

Les fruits sont aussi précieux pour combattre les douleurs articulaires et les raideurs matinales.

La myrtille est l’un des meilleurs remèdes contre les rhumatismes. Non seulement les baies de myrtille améliorent la vue mais elles ont aussi une action antalgique et anti-inflammatoire, stimulant efficacement les glandes surrénales. Cette action rappelle celle de la cortisone sans en avoir la toxicité.

La pomme aidera à combattre les douleurs en faisant baisser le taux de cholestérol et l’acide urique. Elle favorise la fixation du calcium et combat aussi la déminéralisation et l’ostéoporose.

Le raisin sera le troisième fruit à privilégier. Il renferme 80% d’eau, 15% de sucres, des protéines, des sels minéraux parmi lesquels du potassium diurétique. Il est riche en vitamine B, en vitamine C et A. Le raisin noir est très efficace comme protecteur de nos vaisseaux irriguant nos cartilages. Une cure de raisin noir durant 3 jours peut-être envisager à faire durant l’automne. Elle fera baisser l’acide urique, les purines, l’urée et le taux de cholestérol. On assiste alors au dégonflement, à la décongestion des articulations enflammées. Souplesse et aisance du mouvement sont restaurées.

Hey, vous avez aimé cet article ? Pourquoi ne pas le partager autour de vous ?

Related Posts